01 juin 2005

 

La raffarinite foudroyante frappe déjà !

Quelle tristesse ! Une maladie si grave qu'elle peut dans la journée transformer l'aède des beaux salons en débiteur de formules creuses dans le plus pur style du phénix poitevin :
Dominique de Villepin a également minimisé ses différends passés avec son numéro deux. «C'est vrai (...) nous nous sommes opposés et puis nous avons travaillé ensemble», a-t-il reconnu, avant d'assurer: «aujourd'hui, nous n'avons qu'un objectif, marquer des points, marquer des buts pour la France».
(vu sur le Nouvel Obs)

Comments: Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien



<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?