14 février 2005

 

Tragi-comique de la "volonté d'intégration"


Il est toujours aussi triste et ridicule à la fois, de lire les prosateurs, de droite généralement, défendre pour condition d'intégration la volonté des immigrés d'adopter la culture du pays accueillant et de se plier à ses règles. C'est évidemment beau et bon, et l'histoire a déjà montré des mouvements d'intégration réussis grâce à l'identification, partielle au moins, des immigrés récents au "contrat" du pays d'arrivée.
Mais pour imposer / proposer un contrat, encore faut-il y croire, et l'actualiser. Les postulats de la République Française, issus de 89/93, complétés au XX° siècle (DDH 1948), sont-ils encore crus et vécus par les français de 2005 ?
Entre J. "girouette" C. et ses hommes d'états si peu convaincus de la validité de leur mission, les intellectuels occupés depuis 60 ans à frapper la bête à terre pour mieux se couvrir de bonne conscience, et la déliaison sociale entre les générations et les quartiers, à quoi voulez-vous proposer à un immigré de croire et de soussigner ? Monnaie de singe et faux-semblants !

Comments: Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien



<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?