22 février 2005

 

Considérations sur "le futur morose de l'Allemagne"

Quelques remarques sur cet article, déjà commenté ailleurs par Raging Bender

- l'analogie avec l'Allemagne du III° Reich : il s'agit là, non pas d'une dramatisation de journaliste, mais de l'inquiétude d'un historien. Quelle cause principale de la montée d'Hitler dans l'Allemagne des années 30 sinon l'incurie de la République de Weimar ? Le désespoir du peuple, la démission des élites, et l'anarchie rampante ont des conséquences historiques connues (cf. le coup d'Etat Pinochet après la gabégie Allende). La déliquescence du lien social est la plus rapide des voies vers une réaction radicale qui peut mener à tous les excès.

- le ton un tantinet condescendant de Paul Johnson : la probable conjugaison d'une certaine certitude anglo-saxonne avec le regard du grand frère qui a passé la crise. Johnson évoque à plusieurs reprises les réformes réussies dans la douleur de l'ère Thatcher.

- les trois causes du déclin : les syndicats boulets pèsent sur la productivité, l'Europe rêvée des précurseurs devenue machine à normer, et le désespoir du peuple.
On retrouve sensiblement les mêmes facteurs en France.
Les salaires sont un peu moins élevés chez nous qu'en Allemagne, mais le poids du service public supérieur.
L'Europe, ou plutôt "Bruxelles", a cette même image de rabat-joie empêcheur de travailler, qui alourdit toutes les procédures, mine l'économie par ses subventions arbitraires, contredit l'évolution des marchés de façon excessive (je ne suis pas contre l'intervention des états sur les marchés, cf. l'histoire du saumon norvégien, mais avec Bruxelles, on est dans l'interventionnisme à outrance).
La morosité des français, la même que celle décrite par Johnson en Allemagne. Pourquoi travailler quand l'Etat providence nourrit ses agneaux... 500 000 français éjectés du système et incapables de travailler, 2 000 000 de RMIstes, des millions de chômeurs structurels... et l'éventuel diminution du chômage par le "papy boom" qui commence n'a rien de positif.

Comments: Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien



<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?