05 novembre 2004

 

Petite arithmétique pour les masses.

Données :
Soit un parti imaginaire, revendiquant plus de 120 000 adhérents.
Soit un homme de ce parti, mandaté par plus de 30 000 adhérents de son parti pour en devenir le chef.
Imaginons un instant que les ambitions de cet homme soient si hautes qu'elles demandent une élection triomphale à ce poste, un vrai plébiscite.

Problématiques :
Seuls 30 % des adhérents ont voté à la dernière grande élection de ce parti.
Le chiffre annoncé de 114 760 adhérents étant probablement fantaisiste, on pourra tabler sur 50 à 80 000 inscrits.
Surprise du chapeau, 67 000 anciens adhérents (2003) peuvent se ré-inscrire sur les listes jusqu'à l'avant dernier jour de la période de vote. Le dernier jour, ceux qui ne sont pas réinscrits n'auront plus la possibilité de voter... normalement.
Si la participation est de 50 %, on table donc sur 25 000 à 40 000 voix exprimées pour les adhérents 2004 et ... un nombre inconnu pour les adhérents 2003 ayant renouvelé leur cotisation...
Deux autres candidats, dont l'un est dans la course sans avoir récolté le nombre nécessaire de parrainages (il fallait faire nombre pour légitimer l'élection), récolteront 4 000 à 11 000 voix.

Enoncé :
Vous estimerez quel nombre de voix espère le candidat en question.
Vous justifierez ce nombre par tous les moyens possibles.

Comments: Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien



<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?